Important : les horaires et conditions d'ouverture indiqués dans chaque article, notamment pour les parks privés, dépendent de la situation sanitaire.

Les 3 commandements quand vous emmenez votre enfant au skatepark


Règle 1 : Ne pas croire que votre enfant est intouchable. 

Malheureusement, les riders adultes ne sont pas aussi fiables que les derniers aspirateurs Dyson, et n'éviteront pas votre enfant qui tente une diagonale de l'enfer au milieu du park.

Petite suggestion de bonne attitude - qui devrait tomber sous le sens : ne pas le laisser être dangereux, et faire attention... à sa place. Mais ce serait très facile s'il n'y avait pas la contrainte de la prochaine règle...

Règle 2 : Ne pas rester à côté de lui au milieu du park

C'est probablement une attitude de parent protecteur qui vous pousse à l'assister pendant ses premiers pas sur une planche. Mais ce n'est pas la bonne solution. Non seulement vous ne le protègerez pas du type en BMX qui replaque son tricks à 30km/h, mais vous risquez en plus, vous aussi, au mieux de gêner, au pire de vous faire percuter. Ne prenez pas ce risque, restez au bord. De toute façon, vous pourrez tout aussi bien suivre son évolution grâce à la célèbre alarme "Maman, regarde" (déclinable avec papa) parfaitement maîtrisée par tous les bambins du globe.

Petite suggestion de bonne attitude : si vous voulez vraiment l'accompagner physiquement, choisissez un endroit moins fréquenté du park pour pouvoir être avec lui, voire proposez-lui de démarrer sur du plat, en dehors du skatepark. Et si vous êtes de nature angoissée, adoptez la règle suivante.

Règle 3 : Lui mettre des protections. 



Je ne veux pas faire le moralisateur, mais un skatepark est un endroit assez dangereux, encore plus pour les petits, et je trouve ça ouf qu'il y ait encore autant d'enfants sans protections. Avant 10 ans, les enfants ne devraient pas refuser de porter quoi que ce soit, et les protections vous éviteront la désagréable sensation de culpabilité en cas de mauvaise chute.

Petite suggestion de bonne attitude : s'il râle quand même à l'idée d'en mettre, n'hésitez pas à faire un peu de chantage en menaçant de ne pas l'amener au park. Quand j'étais petit, ça a drôlement bien marché.


Et pour finir, n'oubliez pas d'ajouter un peu de second degré à ces conseils.
Il y a -heureusement - une majorité de parents responsables, mais c'est toujours ce petit lot de parents qui pensent parfois qu'un skatepark est une aire de jeu, qui mettent en danger leurs enfants... et les autres riders du park. Il n'est bien sûr pas question d'interdire les skateparks aux enfants (bien que beaucoup de skateparks ne soient déjà autorisés qu'à partir de 8 ans...), mais juste de prendre conscience qu'un enfant a souvent des comportements dangereux, et qu'il ne le sait pas.

C'était donc juste pour rappeler qu'un skatepark reste très différent d'une aire de jeux, alors s'il y a du monde et que votre enfant fait quand même du toboggan sur le spot... ce serait peut-être bien de lui en trouver un vrai.

Enfants toboggan sur le skatepark

Tibo - Jackspots


2 commentaires:

  1. Bonjour,
    La première règle de base: jamais un enfant ne doit se déplacer à pied sur un skatepark. Ce qui garantit la sécurité entre pratiquants, c'est que chacun connaît les grandes "lignes" de l'autre (ce qu'il va faire, où il va aller, comment, pour faire quelle figure: ce qu'un enfant de moins de 8 ans ne peut pas connaître). Un enfant qui court est complètement imprévisible, donc dangereux pour lui et pour les autres. Les riders qui cherchent à éviter de percuter un enfant ont toutes les chances de se blesser.

    RépondreSupprimer