Comment se construit un skatepark ?! feat. Constructo


Ce site est rempli de skateparks, et pour autant je n'avais jamais pris le temps de vous parler de leur construction. Alors ici, vous n'apprendrez pas à couler du béton pour le fond de votre jardin -peut-être dans un prochain article-, en revanche vous comprendrez toutes les différentes étapes de création pour un skatepark public !

Article rédigé pour BTFmagazine Issue 4
Photo principale : travaux de rénovation à Marseille en 2017

Pour nous aider, quoi de mieux que les explications d'un acteur du terrain... Courant octobre donc, je suis allé voir les architectes de Constructo, dont vous connaissez forcément au moins une réalisation, et qui ont sympathiquement répondu à mes questions au cours d'une après-midi dans leurs locaux marseillais.
Bienvenue dans les coulisses de la création d'un skatepark !


L'agence Constructo, à Marseille



_Préambule : les différents acteurs
1 - Choisir le maître d'œuvre
2 - La conception des plans
3 - La phase de construction
4 - La réception du projet

Les différents acteurs

Pour créer un skatepark, comme dans beaucoup de chantiers, il y a 3 acteurs importants à identifier, que vous retrouverez tout au long de l’article :

- Le maître d’ouvrage : c'est le commanditaire du projet, celui qui le demande, et qui va le financer. Dans le cadre d'un skatepark, il s'agit bien souvent de collectivités, comme des villes ou des régions.

- Le maître d’œuvre : celui qui va concevoir le projet (architecte, bureau d'études), dessiner les plans, prévoir les "détails" techniques, suivre le chantier. En France, environ 5-6 acteurs réalisent la plupart de nos skateparks, dont Constructo donc, mais aussi par exemple Hall04 ou Antidote.

- Le constructeur : comme son nom l'indique, c'est celui qui va concrètement mener le chantier et construire le skatepark, en se basant sur les pièces graphiques et écrites recommandations techniques du maître d'œuvre.

LE CHOIX DU MAITRE D'OEUVRE


ETAPE 1 : Lancement d'un appel d'offre

Un projet de skatepark démarre toujours par une mise en concurrence (appel d'offre ou consultation restreinte) émise par une collectivité, la plupart du temps une ville.
C'est un document écrit qui recense les besoins du projet de skatepark, notamment sa localisation, son budget, et le programme (type de skatepark, aménagements à prévoir autour). Un appel d'offre est consultable publiquement et n'importe quelle entreprise peut y répondre (mais bien sûr, il vaut mieux avoir de vraies compétences dans le domaine pour avoir une chance d'être choisi...).

Quelques exemples d'appels d'offres sur francemarche.com

Pour les projets publics, la loi impose la mise en concurrence de plusieurs prestataires, ce qui veut dire qu'une collectivité ne peut pas choisir de travailler avec une entreprise en particulier sans en consulter plusieurs. Mais dans le cadre d'un projet privé (initié et financé par une marque par exemple), ce n'est pas obligatoire.


ETAPE 2 : Réponse à l'appel d'offre

Les maîtres d'œuvre envoient ensuite leur candidature (notions administratives) ainsi qu'une offre (en général prix et mémoire technique), en passant par les procédures classiques de marchés publics...pas de panique, on ne va pas rentrer dans le détail ici. Sachez simplement qu'ils sont tenus de renvoyer un document très complet qui a pour but d'expliquer leur méthodologie de travail, et de montrer qu'ils sont suffisamment qualifiés pour mener le projet. Pour cela, ils répondent à des demandes spécifiques, présentent l'équipe, leur expérience dans le domaine, les différentes réalisations déjà menées, les méthodes de travail, etc. Pour ce rendu, le skatepark n'est pas encore dessiné.

Sur la base de ces réponses, la ville se chargera ensuite de sélectionner le meilleur architecte selon des critères objectifs (notes sur le prix et la technique).
A cette étape, l'architecte a tout intérêt à proposer un maximum de recommandations ou d'idées originales pour valoriser sa candidature.



LA CONCEPTION DES PLANS

Désormais, c'est le maître d'œuvre choisi qui travaille !
Il va falloir proposer un plan de skatepark, et chacun a sa propre manière de fonctionner. Par exemple, Constructo cherche à valoriser un concept global : pas seulement une succession de modules, mais un vrai lieu de vie, intégré dans l'environnement.
Et voici les étapes qui vont permettre l'élaboration de ce plan :


Etape 1 : Aller sur le terrain

Pour faire un plan, c'est quand même mieux d'avoir vu les lieux en vrai.
Mais cela passe aussi par une consultation des utilisateurs. Que veulent vraiment les gens qui vont utiliser la structure ? Leurs réponses peuvent parfois apporter des détails ("on veut une courbe de 3m"), ou pas ("il faut que ce soit accessible aux débutants"), mais cette consultation est primordiale pour ne pas risquer de proposer un park qui ne réponde pas aux attentes, et ne serait pas utilisé.
En général, ce sont les assos locales, les shops et/ou les skateurs iconiques qui sont donc consultés.


Etape 2 : Produire les plans

Les discussions, les caractéristiques du site, et la limite budgétaire permettent ensuite au maître d'œuvre de concevoir une première esquisse du projet. Chez Constructo, ce process commence par des esquisses à la main, avant une transcription informatique par la suite.



Esquisses pour le skatepark de Saint-Brieuc

L'architecte présente ensuite les plans à la ville et aux pratiquants, et s'en suit une nouvelle série d'échanges pour prendre en compte les remarques et faire d'éventuelles modifications.

Après validation de cette esquisse, il y aura plusieurs phases de travail, notamment l'avant-projet sommaire (park en 3D) ou l'avant-projet définitif, qui permettent de rentrer de plus en plus dans le détail. Chacune de ces phases peut intégrer de nouvelles discussions avec les pratiquants.

Version 3D du skatepark de Saint-Brieuc

Bien sûr, tout cela doit rester en phase avec le budget, afin d'éviter les mauvaises surprises en fin de projet (structure validée, mais beaucoup plus coûteuse que prévu...)

Vous êtes toujours là ? Cool.
Maintenant que le skatepark est validé, on peut passer à sa construction !

LA PHASE DE CONSTRUCTION


1/ Lancement de l'appel d'offre à travaux, et choix du prestataire

Le maître d'œuvre ne réalise pas les travaux lui-même, c'est une entreprise de construction qui s'en occupe. Comme pour trouver l'architecte, la ville lance donc un nouvel appel d'offre pour déterminer l'entreprise qui gèrera ces travaux.

Pour cet appel d'offre, les entreprises de construction basent leur réponse sur un cahier des charges très précis produit par le maître d'œuvre (descriptif technique des installations, planning prévisionnel, etc…)
C'est la ville qui reçoit les offres des entreprises (chiffrage du projet, méthodologie et construction) et les transmet au maître d'œuvre, qui aura pour mission d'analyser ces offres sous forme de rapport. Ce dossier proposera un classement des constructeurs en fonction des critères de prix et techniques, et c'est la ville qui prendra enfin la décision finale.


2/ Préparation et lancement du chantier 

Le constructeur a été choisi par la ville, et les travaux peuvent démarrer (bon c'est pas toujours si rapide, mais c'est l'idée :) ). S'en suit une phase d'environ un mois, pendant laquelle l'entreprise peut se préparer : passer ses commandes, briefer les équipes, etc.
Pendant une période de plusieurs mois en fonction de la taille du projet, le maître d'œuvre assure la phase appelée DET (direction d'exécution de chantier) : des réunions régulières avec le constructeur et le maître d'ouvrage, rédaction des comptes-rendus, des plannings, etc.
La construction est donc réalisée avec l'implication régulière des 3 intervenants du projet.

LA RECEPTION DU PROJET

Quelques mois plus tard, la construction est terminée, et suite à une validation de conformité par l'ensemble des 3 parties, le maître d'œuvre fournit des documents de réception pour acter la fin du chantier et l'ouverture de la structure au public.
La responsabilité passe ainsi de l’entreprise à la ville, qui peut désormais utiliser la structure comme elle le souhaite... et avancer notamment sur son inauguration !

Le park de Saint-Brieuc... en version réelle !

Tibo - Jackspots


Aucun commentaire:

Publier un commentaire