Comment mon skate m'a coûté 110€ en 2 mois dans les transports parisiens

J'avais besoin de vous en parler, et ça peut vous servir.


Raison numéro 1 : Rouler dans le métro, c'est mal.


L'histoire est assez simple.
Je m'arrête à Marcadet, ligne 4 du métro Parisien. Comme d'habitude, je roule sur ma board en sortant de la rame du métro, d'autant plus qu'il n'y avait personne à cette heure-ci. Enfin personne, sans compter le groupe de contrôleurs 10m plus loin, que je n'avais pas vu, et qui me demande de m'arrêter. Naïf, je leur file mon titre de transport à leur demande, en me disant que c'était un petit contrôle, tranquille. SAUF QUE. Je n'avais pas non plus vu le mec à côté, contrôlé lui aussi, et qui commençait visiblement à s'échauffer. Il avait un skate, et c'est là que je me suis dit "ah merde".

En fait, je vous le confirme, rouler en skate est effectivement interdit dans le métro. C'est pas écrit partout, mais ça l'est parfois, et malheureusement ça suffit. A côté de moi, l'autre skateur hurlait que visiblement à cette station, le crack est autorisé, mais pas le skate. Mais ça c'est une autre histoire.

Du coup je me suis demandé si vous étiez au courant de cette interdiction, et je vous ai posé la question sur instagram.
Sur 200 répondants, 1 personne sur 3 pense que ce n'est pas interdit (j'en faisais partie y'a 2 jours...)
Alors je me suis dit que ça valait le coup d'en parler.
Parce que l'amende, c'est pas rien : 60€ en payant sur place, 90€ si intervention de la police (refus de payer), et à peu près pareil en cas de majoration, si le paiement ne peut pas être fait immédiatement. Autrement dit, l'amende sans titre de transport vous coûte moins cher que celle pour le fait de rouler en skate.

Bon, il faut relativiser : ça fait 5 ans que je suis à Paris, et c'est la première fois que je me fais verbaliser pour ça. D'habitude c'est simplement une demande de descendre du skate, ce qui est, je trouve, beaucoup plus cohérent.

Mais malgré tout, je crois que mon choix est fait : payer 60 balles tous les 5 ans pour pouvoir rouler les sols parfaits du métro, c'est réglo... :)



Raison numéro 2 : Poser son skate sur un siège.


Cette raison m'a coûté 50€. J'ai encore les boules.
C'était dans le RER, et j'avais posé mon skate en face de moi, le tail sur le sol, et les 2 roues sur le siège. Je fais souvent ça, peut-être que vous aussi, pour éviter de poser mes pieds sur le siège parce que ça à priori c'est bien interdit (je n'ai jamais vérifié, mais j'ai eu la remarque plusieurs fois). C'est un peu con comme méthode j'avoue, parce mes roues sont pas moins sales que mes shoes, m'enfin :).

Mais cette fois, je me suis un peu fait douiller.
Le contrôleur me précise que "poser son skate sur le siège est interdit". J'ai beaucoup cherché après coup, et je n'ai trouvé cette interdiction nulle part. C'est ça que j'aurais dû lui demander de me prouver, et qu'il n'aurait pas su faire. D'ailleurs, ce n'est pas le motif de son amende, puisqu'il a indiqué "souillure". En voyant l'état du RER dans lequel j'étais assis, j'avais du mal à croire qu'on puisse prouver quelconque souillure. Alors la prochaine fois, je lui proposerai de me la prouver, sa souillure.



En fait, de manière générale, n'hésitez pas à demander le motif exact de l'amende. Parfois, c'est de l'abus. "Souillure", sérieux, c'est de l'abus.
Pour le fait de rouler dans le métro, le motif était "circulation interdite sur engin". Quand je leur ai demandé en quoi un skate pouvait être considéré comme un engin, ils m'ont répondu "Monsieur, il n'y a pas souvent de scooters ou de motos dans le métro". Et là, je me suis marré. Bah oui, faut aussi savoir reconnaître quand on est de mauvaise foi...

Tibo - Jackspots


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire