République, Bastille : le skate à la conquête des places parisiennes

Depuis quelques années, le skate commence à se faire une place "officielle" à Paris. Bien qu'ayant toujours existé dans les rues de la capitale (forcément), il devient petit à petit accepté... et reconnu. Des acteurs aux différents enjeux, voici quelques infos sur l'évolution du skate sur les places parisiennes de Bastille et République.

Article sponsorisé - mais fait avec amour, toujours.

République 2019
Ces dernières années, non sans efforts, les plus célèbres places de la capitale ont accueilli des événements ou installations de skate, leur permettant d'acquérir pour certaines une renommée mondiale dans le domaine. L'objectif côté institionnel : redonner vie à ces places historiques... et c'était pas gagné.

République, en plein coeur de Paris, était depuis longtemps un lieu de passage. Tout l'enjeu de cette place était d'arriver à exister en tant que tel. Faire en sorte que les gens s'y arrêtent. Depuis longtemps déjà, les skateurs s'y rejoignaient pour faire du flat, parce que c'était grand, plutôt plat, et central. Mais pendant longtemps, rien d'assumé ou d'officiel du côté de la mairie.

Le renouveau a commencé en 2015 à Bastille, avec l'installation de modules sur l'Esplanade du port de l'Arsenal. L'événement Bastille Days, propulsé par Volcom, offre enfin au skate une place officielle dans l'espace public. Mais on ne voulait pas non plus installer un "skatepark" en tant que tel : il fallait de l'urbain, avec une structure bien intégrée au paysage. Pour cet événement donc, les modules sont novateurs et esthétiques. Les gens s'arrêtent, regardent : l'objectif est atteint.

Bastille Days 2015

Fort de cette réussite, l'enjeu pour Volcom, avec l'appui de Sterling Projects, était de réitérer l'expérience. Il fallait convaincre les décideurs en mairie qu'il était possible de proposer des structures skatables, sans pour autant réserver le lieu à cette activité. Laisser les gens se l'approprier. Un truc parfaitement adapté à la glisse donc, mais assimilé à une sculpture pour les novices. Un endroit qui donne envie de s'arrêter, qui que tu sois.


L'historique des projets Volcom

Eté 2015 : Bastille Days. Volcom installe pour la première fois des modules sur l'une des places déjà iconiques du skate parisien : l'esplanade du Port de l'Arsenal, à Bastille. Des modules originaux, modernes et novateurs.

Octobre 2016 : les modules des Bastille days migrent vers la place de la République. Installés pour quelques mois initialement, ils y resteront finalement jusqu'en 2018.

Juin 2018 : Les modules des Bastille Days sont de nouveau transférés à Bastille (plutôt logique finalement), et un tout nouveau projet voit le jour Place de la République. Orchestré par Volcom, Sterling Projects et la ville de Paris, c'est le spot que nous connaissons aujourd'hui : un grand diamant central de plus de 12m de long qui représente (plutôt habilement) le logo Volcom. Et disséminés un peu partout sur la place, pas mal de curbs, que certains pourraient peut-être aussi appeler "bancs"... :) Le tout dans des matériaux hyper agréables dont Sterling Projects vous parlerait mieux que moi : granit, béton, métal et fer.

Avril 2019 : Place de la République, un nouveau module fait son apparition, composé de 3 larges blocs de différentes tailles. Une sorte d'upgrade du précédent module en bois qui servait malgré lui de curb et manual pad. Aujourd'hui, ce triple bloc est un peu le module phare de Répu. Comme quoi, on peut faire simple et efficace...



Aujourd'hui, la place de la République est un spot connu et reconnu dans le monde. Avec pourtant quelques modules simples, c'est l'activité de la scène skate, et l'implication des marques et des partenaires liés aux projets successifs qui lui ont offert cette renommée.

Pourquoi Volcom ?


La marque existe depuis 1991. Un des mes premiers sweats "de marque" était un Volcom, ça devait être autour de 2000. Je connaissais cette marque pour les vêtements surtout, mais je vois qu'aujourd'hui on peut aussi rider avec des chaussures de skate Volcom (depuis 2013 seulement, pour ma défense).

Sur les différents projets autour du skate parisien, ils étaient légitimes.
Depuis bientôt 30 ans, Volcom cherche à "incarner l'esprit créatif de la culture jeune", et leur site affiche une volonté de "changer les obstacles en opportunité" : je crois qu'en ayant mis un logo Volcom de 12m au milieu de la Place de la République à Paris, ils se sont bien débrouillés.

Finalement, les projets qu'on a vu naître à Paris étaient parfaitement en phase avec leurs valeurs. Et en s'entourant des compétences techniques nécessaires, ils ont réussi à officialiser le skate sur certaines places iconiques de Paris. D'ailleurs Volcom, si vous me lisez, il reste encore plein d'autres places à redynamiser dans les villes de France, alors n'hésitez pas.... :)

Sources externes : GQmagazine.fr

Tibo - Jackspots


Aucun commentaire:

Publier un commentaire